Sommet-Trinité –COUPURE D'EAU entre 9 h et 13 h aujourd'hui. AVIS D'ÉBULLITION D'EAU en vigueur... Lire la suite

Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Flickr

Imprimer cette page

Vous êtes ici
Accueil » Environnement » Espaces verts
 » Agrile du frêne

Agrile du frêne

arbres affectés par l'agrile du frêne

Mise à jour : 3 août 2016
 
       NOUVEAU – Service-conseil arboricole gratuit
       a) Traitement
       b) Abattage 
       c) Outil d’aide à la décision
       a) Règlementation fédérale
       b) Règlementation municipale 
       a) Plan d’action
       b) Information citoyenne
       c) Inventaire des arbres publics
       d) Dépistage (arbres publics)
       e) Traitement (arbres publics)
       f) Abattage et remplacement des arbres publics
       g) Inventaire des frênes privés
       h) Service-conseil arboricole gratuit
       a) À quoi ressemble l’agrile du frêne? 
       b) À quels arbres s’attaque-t-il? .   
       c) Comment reconnaître un frêne? 
       d) Signes et symptômes d’infestation 
 

 

1. J'ai un frêne, que faire?

En terrain privé, chaque propriétaire est responsable des arbres présents sur son terrain. 

Pour sa part, la Ville est responsable de tous les arbres qui se trouvent sur le domaine public. 

Attention, toute propriété privée comporte une emprise municipale en bordure de rue. Or, si au niveau du sol le tronc d’un arbre est en partie ou entièrement dans l’emprise municipale, celui-ci est considéré comme mitoyen ou public et des dispositions particulières s’appliquent. Si vous croyez que cette situation s’applique à votre arbre, communiquez avec la Division de l’environnement pour obtenir plus d’information.

NOUVEAU – Programme de service-conseil arboricole pour les propriétaires de frênes

Dans le cadre de son  plan d’action pour ralentir la progression de l’agrile du frêne sur son territoire, la Ville met en place un programme de service-conseil arboricole destiné aux propriétaires de frênes (résidentiel, industriel, commercial et institutionnel).

Le programme propose une consultation gratuite de 15 minutes avec un ingénieur forestier (lié par contrat avec la Ville) qui pourra : évaluer la santé du frêne, déterminer si le frêne est apte à recevoir un traitement avec pesticide contre l’agrile du frêne ou s’il doit  être abattu. La firme d’ingénieurs forestiers Trame-Verte a été retenue par la Ville pour offrir ce service aux citoyens. 

Pour profiter du programme, les citoyens doivent s’inscrire auprès de la Ville, de l’une des façons suivantes :

Les propriétaires voulant bénéficier du service doivent fournir certaines informations au moment de s’inscrire : 

  • Nom du propriétaire
  • Adresse
  • Détails sur la localisation du ou des frênes à évaluer sur la propriété
  • Courriel et numéro de téléphone

À noter que ce service ne s’adresse pas aux propriétaires de terrain boisé non construit, ni aux arbres de moins de 10 cm de diamètre à hauteur de poitrine (DHP).

Le programme de service-conseil arboricole est offert jusqu’au 15 mars 2017. 

a) Traitement

Un traitement préventif existe, qui consiste à injecter un insecticide dans l’arbre; l’insecticide s’assimile à la sève de l’arbre qui est véhiculée dans toutes ses parties et atteint l’insecte qui s’en nourrit.

Prenez note que la période de traitement débute en juin après la floraison des arbres et se termine le 31 août.

Un arbre d’apparence saine ou qui présente de légers symptômes (un maximum de 20% des branches sont atteintes de dépérissement) peut recevoir ce traitement. Notez cependant que les parties atteintes de l’arbre le sont définitivement.

Au Canada, quatre insecticides sont homologués pour traiter l’agrile du frêne : Confidor, Acecap, IMA-jet et TreeAzinTM.

Le TreeAzinTM est un insecticide systémique produit à partir d’un composé d’origine naturelle (graines de margousier) et a été développé par Ressources naturelles Canada spécifiquement pour l’agrile du frêne. Le traitement protège l’arbre pour une durée de deux ans, à la suite de laquelle le propriétaire doit réévaluer s’il désire procéder à un nouveau traitement. Pour toute information technique sur le TreeAzinTM, consulter le site Web du distributeur, BioForêt : www.bioforest.ca

Rappelons qu’à Saint-Bruno, l’application d’un pesticide doit être effectuée par un entrepreneur enregistré à la Ville et que l’entreprise doit obtenir un permis auprès de la Ville avant l’application du produit. Le permis pour l’application de TreeAzinTM est sans frais ce qui n’est pas le cas des trois autres produits. De plus, l’injection de TreeAzinTM  demeure interdite sur le terrain d’une zone sensible et dans la rive d’un cours d’eau. 
Prenez note de cet avis sur sollicitation par des entreprises non conformes.

Pour trouver un entrepreneur pouvant effectuer le traitement de votre frêne, consultez la liste des entrepreneurs enregistrés à Saint-Bruno pour l’application de pesticide et rechercher ceux identifiés par un astérisque (*).    

b) Abattage

Un frêne dont 30 % des branches sont atteintes de dépérissement est généralement considéré comme trop attaqué pour être sauvé par des traitements. C’est pourquoi la réglementation municipale oblige l’abattage d’un frêne mort ou dont 30% et plus des branches sont atteintes de dépérissement. Consultez le règlement à cet effet.  

L’abattage d’un arbre nécessite l’obtention d’un permis auprès de la Ville. Dans le cas d'un frêne, le permis est gratuit. La demande du permis doit être faite avant la chute des feuilles automnale.

IMPORTANT – La période autorisée pour l’abattage et l’élagage d’un frêne est du 1er octobre au 15 mars de chaque année. Il est interdit d’élaguer et d’abattre un frêne entre le 16 mars et le 30 septembre, sauf dans des cas particuliers. De plus, plusieurs dispositions spéciales s'appliquent quant à la façon de disposer des résidus de la coupe. Consultez le règlement à cet effet.  

Puisque l’Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis un avis d’interdiction de déplacement des produits du frêne à l’extérieur de la zone réglementée à l’égard de l’agrile du frêne, l’entrepreneur qui procédera à l’abattage de votre arbre devra respecter ces dispositions.  

c) Outil d’aide à la décision

Le Service canadien des forêts propose aux propriétaires de frênes un outil d’aide à la décision susceptible de les aider à déterminer la meilleure action à prendre pour leur arbre.  

2. Comment disposer de mes branches et de mes feuilles?

Pour les branches de frêne tombées de façon naturelle sur votre terrain, vous pouvez en disposer via la collecte des résidus verts ou celle des branches du printemps et de l’automne. Du 1er octobre au 15 mars, vous pouvez également transporter ces branches aux écocentre Grande-Allée et Marie-Victorin. Consulter la page des collectes des branches et des résidus verts.  

Si vous élaguez ou abattez un frêne, des dispositions spéciales s'appliquent quant à la façon de disposer des résidus de la coupe. Consultez le règlement à cet effet.  

Les feuilles mortes sont collectées dans le cadre des collectes de résidus verts.   

3. Comment limiter la propagation de l’agrile du frêne?

L’activité humaine demeure la première source de dispersion de l’agrile. La propagation se fait lorsque des gens déplacent des produits du frêne et du bois de chauffage de toute nature infestés, car l’insecte peut vivre dans le bois d’un arbre abattu. Pour prévenir la propagation de l’insecte, la Ville encourage l’achat local du bois de chauffage, ainsi que la diversification des essences d’arbres plantés sur les terrains résidentiels. De plus, la plantation de frênes est maintenant interdite.  

a) Règlementation fédérale

Pour limiter le mouvement des matières potentiellement infestées, l’ACIA a créé des zones réglementées, à partir desquelles il est interdit de sortir des produits du frêne et de bois de frêne (branches, feuilles, rameaux, souches, bûches, troncs, etc.) ainsi que le bois de chauffage de toutes les espèces. La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville fait maintenant partie de cette vaste zone. Toute personne qui déplace des matières réglementées hors des régions assujetties à la réglementation sans l'autorisation préalable de l'ACIA s'expose à une amende ou à des poursuites judiciaires.  

Pour plus d'information sur l'agrile du frêne et les zones réglementées, consultez la page sur le site de l'ACIA :  www.inspection.gc.ca/phytoravageurs

b) Règlementation municipale

La Ville de Saint-Bruno a adopté le 16 mars 2015 un règlement visant à optimiser ses mesures de lutte contre la propagation de l'agrile du frêne à l'extérieur des milieux naturels. Ce règlement encadre les pratiques telles que l'élagage, l'abattage et la gestion des résidus de frêne sur le domaine privé.  

Consulter le Règlement URB-Z2009-040 modifiant le règlement de zonage URB-Z2009 afin d'ajouter des mesures de lutte contre la propagation de l'agrile du frêne à l'extérieur des milieux naturels

4. Les actions de la Ville

Toutes les actions retenues par la Ville de Saint-Bruno sont conformes à la Stratégie métropolitaine de lutte contre l'agrile du frêne de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).  

a) Plan d’action

La Ville de Saint-Bruno a adopté le 16 février 2015 son plan d’action pour ralentir la progression de l’agrile du frêne. Consulter le Plan d'action pour ralentir la progression de l’agrile du frêne.  

b) Information citoyenne

La Ville de Saint-Bruno a tenu une rencontre citoyenne le 19 novembre 2014, à la suite de laquelle elle a adopté son plan d’action.  Voir le document de présentation lors de la rencontre citoyenne du 19 novembre 2014.   

Elle a également fait le bilan de la première année de mise en œuvre du plan d’action, lors d’une séance d’information sur l’agrile du frêne, organisée le 13 avril 2016. Voir le document de présentation.

c) Inventaire des arbres publics

De juin à octobre 2015, la Ville a réalisé un inventaire géoréférencé de tous les arbres situés dans les parcs, les terre-pleins et les emprises de rue (excepté les boisés, par exemple le boisé du parc des Pins), afin d’en posséder un inventaire complet et à jour, incluant l’état des arbres. Cet inventaire permet d’optimiser la gestion du patrimoine arboricole. Un total de 11 923 arbres a été inventorié, dont 1 358 frênes (11 %).  

d) Dépistage (arbres publics)

Exemples de pièges pour l'agrile du frêne

À l’aide de pièges installés à la cime de certains frênes, la Ville a procédé au dépistage de l’insecte en 2013 et 2015. En 2013, le dépistage a permis de confirmer la présence de l’insecte sur le territoire, tandis qu’en 2015 les résultats démontrent une augmentation significative du nombre d’insectes sur les pièges. La Ville poursuit le dépistage en 2016.

e) Traitement (arbres publics)

En 2015, la Ville a fait traiter 30 frênes publics avec le pesticide TreeAzinTM.  

f) Abattage et remplacement des arbres publics

La Ville suit un plan rigoureux d’abattage et de remplacement des frênes. En 2015 et 2016,  355 frênes publics ont été abattus et étaient tous dépérissant à plus de 30 %.   

La Ville AGIT!

La Ville agit – Maintien du couvert forestier

Dans une perspective de maintien de son couvert forestier, la Ville a planté 425 arbres en 2015. De nouveaux arbres seront plantés au printemps et à l’automne 2016. Non seulement cette plantation diminuera l’impact de l’abattage d’arbres sur la canopée urbaine, mais elle favorisera également la biodiversité. Pour ce faire, la Division des parcs et horticulture de la municipalité a choisi une vingtaine d’essences différentes, dont des érables rouges, catalpas, ginkos bilobas, noyers cendrés, chênes blancs, sorbiers, mélèzes, épinettes et pruches. La plantation de ces arbres est effectuée avec minutie afin de planter le bon arbre au bon endroit, pour favoriser la survie des arbres plantés.  

Ces arbres, plantés dans le cadre du plan d’action pour ralentir la propagation de l’agrile du frêne, sont identifiés par une affichette de 10,16 cm (4 po) x 15,24 cm (6 po) fixée sur les tuteurs des arbres.

Avis aux citoyens
Arbres abattus par la Ville sur les terrains privés en emprise de rue

Il est normal que les frênes abattus et essouchés par la Ville produisent de nombreuses repousses dans la pelouse ou dans les platebandes. Nous demandons aux citoyens touchés par cette situation de suivre les indications suivantes :

  • dans le cas d’une pelouse : passer la tondeuse sur ces repousses et à la longue, la souche s’épuisera et ne produira plus;
  • dans le cas d’une platebande : les repousses doivent être coupées à ras de terre et l’on peut les couvrir avec un morceau de polyéthylène ou du carton et couvrir de paillis d’une épaisseur de 10 cm.

Au début septembre les propriétaires seront contactés par le service des Travaux publics qui leur offrira un choix d’arbre de remplacement, si l’espace disponible est suffisant. La plantation aura lieu au cours du mois d’octobre.

g) Inventaire des frênes privés

Au cours de l’été 2015, les patrouilleurs en environnement de la Ville ont réalisé l’inventaire des frênes sur les terrains privés. Cet inventaire visait à informer les citoyens de la présence de frênes sur leur propriété et a aussi permis à la Ville d'avoir une idée du nombre de frênes privés et de leur répartition sur le territoire. Sur les 8 281 propriétés privées visitées, un total de 5 000 frênes a été répertorié et 1570 propriétés (19 %) possèdent au moins un frêne.    

h) Programme de service-conseil arboricole pour les propriétaires de frênes

Voir les détails plus haut

5. Qu’est-ce que l’agrile du frêne

Originaire d’Asie, l’agrile du frêne aurait été accidentellement introduit en Amérique du Nord dans les années 90 par l’importation de bois dur contaminé, telles des palettes ou des caisses. Comme ce coléoptère n’a pas de prédateur spécifique sous nos latitudes, son infestation progresse rapidement. Il a déjà causé la mort de millions de frênes en Ontario et aux États-Unis et constitue une menace environnementale et économique importante pour les régions urbaines et boisées de l’Amérique du Nord.  

En Amérique du Nord, l’agrile du frêne a été observé pour la première fois en 2002 dans l’état du Michigan aux États-Unis. Au Québec, l’Agence canadienne d'inspection des aliments (l’ACIA) confirmait la présence de l’agrile du frêne : en 2008 à Carignan, en 2011 dans les villes de Gatineau et de Montréal et en 2012 à Longueuil. En juin 2013, la Ville de Saint-Bruno confirmait la présence de l’insecte sur son territoire par les actions de dépistage entreprises.  

Pour en savoir plus sur l’insecte et les zones infestées, consultez :

a) À quoi ressemble l’agrile du frêne?

Il s'agit d'un coléoptère de couleur vert métallique mesurant de 8,5 à 14 mm (environ 1/2 po) de longueur. Son dos est vert métallique iridescent, tandis que son abdomen est vert émeraude vif. La larve est blanche et peut atteindre jusqu'à 30 mm (1 po) de longueur. Son corps aplati présente des segments campaniformes caractéristiques.

Agrile du frêne sur un doigt     Agrile du frêne sur l'écorce

Source : Ministère des richesses naturelles Ontario

b) À quels arbres s’attaque-t-il?

L’agrile du frêne s’attaque à toutes les espèces connues de frêne, quel que soit leur âge ou leur dimension. En se nourrissant du bois sous l’écorce, il affecte le système de circulation de la sève et peut causer la perte de l’arbre en peu de temps. Il est cependant sans danger pour la santé humaine.  

Parmi les impacts de la perte d’un nombre important de frênes, on retrouve : la perte de la canopée, l’augmentation des îlots de chaleur, l’augmentation des gaz à effet de serre, la diminution de la qualité de l’air, la perte de biodiversité, etc.  

c) Comment reconnaître un frêne?

Les frênes sont de grands arbres pouvant atteindre 15 à 20 mètres de hauteur. Les branches sont toujours opposées (l’une en face de l’autre). La feuille du frêne est composée habituellement de 5 à 11 folioles à peu près toutes de la même taille. Les fruits du frêne sont des samares verdâtres allongées regroupées en grappe, souvent abondantes et parfois persistantes l’hiver.

feuille de freneSamare de frêne

Voir aussi : Identifier un frêne, sur le site de Ressources naturelles Canada    

d) Signes et symptômes d’infestation

Voici quelques signes que peut présenter un frêne infesté. Notez que les premiers signes se manifestent au niveau de la cime :  

  • Cime anormalement dégarnie, jaunissement et perte des feuilles supérieures et présence de branches mortes dans le haut du frêne (1).
  • Augmentation inhabituelle de la production de fruits.
  • Présence de pousses de branches et de feuilles dans la partie inférieure du tronc, où il n’y en avait pas auparavant (2).
  • Présence de fentes verticales sur le tronc (3) et de rainures en forme de « S » sous l’écorce (4) causées par les larves qui se nourrissent.
  • Présence de trous en forme de D sur le tronc résultant de la sortie de l’insecte de l’arbre (5). 
  • Présence d’encoches dans les feuilles signifiant que l’insecte s’en nourrit (6).
  • Présence accrue de pics bois, qui se nourrissent des larves, et de trous d’alimentation.    

agrile-symptomes_520.jpg
 

Le Guide visuel pour la détection des dommages causés par l’agrile du frêne, du Service canadien des forêts, peut être consulté pour plus d’explications sur les signes et symptômes de l’agrile du frêne.

D'autres publications sur l'agrile sont également disponibles sur le site du Gouvernement du Canada.

6. Vidéo sur l'agrile du frêne dans le Grand Montréal

agrile-video.pngNous vous invitons à visionner cette vidéo de 12 minutes produite par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui explique le phénomène de l'agrile du frêne et expose la problématique de l’agrile du frêne dans le Grand Montréal ainsi que les moyens mis en oeuvre pour contrer l’épidémie.

 

 

agrile du frêne

       

 
d l m m j v s
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
Actualités
Vendredi 05 août 2016
Malgré un début de saison lent et froid, en juin, la ville de Saint-Bruno-de-Montarville s’est parée comme à son habitude de fleurs et de verdure pour la saison estivale, à la différence que...
Dossiers en cours
Communiqués de la Ville 2016 Ici Saint-Bruno, vol. 1, no 2, mai 2016, Message du maireBoisé des Hirondelles : la Ville presse le ministre Heurtel d’agir. Suite à l’adoption du Schéma d’...
Événements
Mercredi 31 août 2016

Le Zumba vous attend dans le stationnement de l'hôtel de ville

image_bouton_colonne_droite_fleurons2016.png

L'Infolettre

Info-travaux

Visiter Saint-Bruno