Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Flickr

Imprimer cette page

Vous êtes ici
Accueil » Environnement » Espaces verts
 » Le ver blanc

Le ver blanc

Le ver blanc est la forme larvaire de certains coléoptères dont le hanneton européen, un ravageur qui mange les racines des graminées du gazon. Le hanneton complète son cycle de vie sur une période de un an (voir le graphique ci-dessous) et c’est en fonction de celui-ci qu’on doit élaborer une stratégie de contrôle de l’insecte et de ses ravages infligés à la pelouse.

  Photo d'un ver blanc

Cycle de vie du hanneton européen

Cliquez sur l'image pour un agrandissement dans une nouvelle fenêtre.

Stade évolutif du ver blanc présenté sous un cycle annuel

Comment lutter contre le ver blanc

 
Pour contrôler efficacement le ver blanc à long terme, il vaut mieux adopter une approche de prévention à travers de bonnes pratiques d’entretien de la pelouse, et ainsi éviter qu'il s'installe dans votre pelouse.

SAVIEZ-VOUS QUE…
La présence de quelques vers blancs dans une pelouse est parfaitement normale et naturelle.  Une pelouse en santé n’a aucun problème à survivre à leur présence.  Seul un nombre élevé de vers blancs dans le sol (10 par pied carré) peut être nuisible pour une pelouse, particulièrement si celle-ci est mal entretenue et peu diversifiée.

Mars – avril – mai

Cachés sous la surface du sol, les vers blancs se nourrissent des racines de gazon tandis que les moufettes, ratons laveurs et oiseaux labourent la pelouse pour y trouver cette nourriture.

Actions à entreprendre 

  • Agir rapidement après le labour : remettre les plaques de gazon abîmées en place en appliquant une bonne pression pour que les racines soient en contact avec le sol;
     
  • S’il ne pleut pas, arroser les zones où la pelouse a été replacée;
     
  • L’utilisation de répulsifs pour éloigner les animaux peut être envisagée pour limiter les dégâts. La plupart de ces produits contiennent des ingrédients tels que le poivre noir, le poivre de Cayenne, des œufs pourris, etc. 

Fin mai

Les vers blancs s’enfoncent dans le sol et arrêtent de manger les racines du gazon. Il est donc inutile d’appliquer un traitement pesticide coûteux et peu efficace au printemps.

Actions à entreprendre

  • Réparer les zones endommagées : le mois de mai est propice pour réparer les dégâts ou peut-être même refaire la pelouse;
     
  • Mettre en place des pratiques qui préviendront le retour de cet insecte ravageur :
    • éviter les excès de fertilisation en azote et la tonte trop courte;
       
    • corriger la compaction du sol et/ou une carence en matière organique.

Attention aux engrais de synthèse riche en azote
L’excès d’azote stimule le feuillage au détriment des racines.  Le gazon a l’air vigoureux, mais il est plus vulnérable aux attaques des vers blancs et plus sensible aux stress divers. De plus, l’utilisation d’engrais de synthèse riche en azote attire les insectes herbivores tels que les hannetons européens lors de la période de ponte.

Étapes à suivre pour réparer les zones où le gazon est mort

Retirer le gazon mort, ameublir le sol des zones dénudées, ajouter du compost (et non de la terre), bien le mélanger au sol, effectuer un semis à l’aide d’un mélange à gazon qui contient plusieurs types de graminées et du trèfle et maintenir le sol humide, mais non détrempé pendant trois à quatre semaines pour favoriser la germination.

Entretien printanier

Pour les pelouses moins dégarnies, une aération, suivi d’un sursemis d’un mélange de semences à gazon adaptées aux conditions des lieux (soleil, sécheresse, etc.) contenant du trèfle est recommandé afin d’obtenir une pelouse plus dense. Si le gazon est faible et clairsemé, la pelouse risque d’être l’hôte de la prochaine génération de vers blancs, puisque la femelle aura une plus grande facilité à y pondre ses oeufs. On peut aussi remplacer une partie de la pelouse affectée par des platebandes de plantes ornementales.

Fin juin

Lorsque les catalpas et rosiers hybrides de thé sont en fleurs, l’insecte refait surface sous sa forme adulte, le hanneton européen. C’est alors la période de vol nuptial et de reproduction. De bonnes pratiques culturales sont encore une fois essentielles pour prévenir la prochaine infestation.

  Photo du ver blanc adulte devenu hanneton
 

Actions à entreprendre

  • Maintenir la pelouse dense et vigoureuse en gardant une hauteur de tonte à 8 cm;
     
  • Laisser les rognures de gazon coupé sur place;
     
  • Fertiliser avec un engrais naturel faible en azote.

Juillet

C’est la ponte de la nouvelle génération de vers blancs. La période de ponte s’étend généralement pendant tout le mois de juillet. C’est en soirée, à partir de 20h30, que les adultes s’activent. Deux ou trois semaines après la ponte, les œufs éclosent et les larves commencent à se nourrir des racines de la pelouse. 

Actions à entreprendre

  • Éviter d’attirer les hannetons chez soi :
    • éteindre les lumières extérieures;
       
    • des toiles peuvent aussi être placées pour la nuit sur les parties de pelouse en restauration afin d’empêcher les femelles d’y pondre leurs œufs. 
  • Limiter l’arrosage de la pelouse : arrosez moins fréquemment mais plus abondamment, en respectant les heures permises. La sécheresse du sol rend plus difficile la ponte et prévient partiellement le développement des œufs et des larves.
     
  • Procéder à une application de pesticide, pour les pelouses très endommagées.
     

Application de pesticide sous demande de permis lors d’une infestation majeure

  • Les pelouses très endommagées par la présence de vers blancs peuvent faire l’objet d’une demande de permis d’application de pesticides à la Ville. L’insecticide fréquemment utilisé contre le ver blanc est le MERIT, composé d’imidacloprid. Comme il présente divers degrés de toxicité, l’obtention d’un permis d’application est obligatoire.
     
  • Seul un entrepreneur enregistré à la Ville pour l’application de pesticides peut faire la demande de permis et procéder à l’application. Chaque cas est évalué individuellement par la Division de l’environnement.
     
  • L’application doit préférablement être effectuée en juillet, car plus tard en saison les larves ont grossi et sont difficiles à tuer. L’insecticide intègre les brins d’herbe de la pelouse et c’est en mangeant les racines intoxiquées de pesticide que les vers blancs sont éliminés. Cependant, d’autres insectes se nourrissant de brins d’herbe et pouvant être prédateurs naturels du ver blanc sont également tués. Le pesticide est aussi très toxique pour les oiseaux et les abeilles et dans certaines circonstances, il peut s’accumuler dans l’eau. 
     
  • Afin de diminuer les impacts nocifs sur l’environnement et la santé humaine, la ville de Saint-Bruno encourage ses résidents à éviter le recours aux pesticides et à appliquer des solutions de remplacement. 
     
  • Si vous croyez être hautement infesté, il est recommandé de contacter l'inspectrice en environnement (coordonnées au bas de cette page) au printemps ou à l'automne pour constater les dommages.

Août – septembre

La larve développée en ver blanc se nourrit des racines du gazon, ce qu’il fera jusqu’à la fin octobre avant de s’enfouir profondément dans le sol pour l’hiver.

Actions à entreprendre

  • Pour éviter la solution chimique, on peut recourir aux nématodes, des vers microscopiques qui parasitent et tuent les vers blancs.  Bien que leur efficacité soit limitée (30 à 60 %), l’utilisation des nématodes Heterorhabditis bacteriophora  est un outil de contrôle de la population de vers blancs qui permet de créer un équilibre afin que la pelouse ne subisse que très peu de dommages.
     
  • Les nématodes doivent être utilisés en combinaison avec les bonnes pratiques culturales (tonte haute, biodiversité, engrais naturels, compost)  pour obtenir de bons résultats. 

L’application des nématodes doit respecter les conditions suiv​antes :

  • s’effectuer entre le 1er août et le 15 septembre (après le 15 septembre, la température du sol devient trop froide pour une action efficace des nématodes);
     
  • par temps nuageux ou en soirée sur un terrain abondamment arrosé;
     
  • maintenir le sol humide pendant 7 jours après le traitement afin de favoriser le déplacement des nématodes dans le sol (un permis d’arrosage doit être obtenu).

 

Voir aussi 

Dépliant de la Division de l'environnement sur les vers blancs  

Page Pelouse écologique

Carnet horticole et botanique, Jardin botanique de Montréal - Vers blancs

Horaire d'arrosage des pelouses et jardins

 

 

 

 

d l m m j v s
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
Actualités
Jeudi 06 juillet 2017
Remboursement de 1,2 M$ de la dette Au cours de la séance du conseil tenue le 3 juillet dernier, le conseil municipal a autorisé l’utilisation de 1 200 000 $ de sa réserve pour le remboursement de...
Événements
Lundi 21 août 2017

À la salle du conseil de l'hôtel de ville

bouton_decouverte-patrimoine-culture.png

L'Infolettre

Info-travaux

image_bouton_colonne_droite_fleurons2016.png

Visiter Saint-Bruno