Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Flickr

Imprimer cette page

Vous êtes ici
Accueil » Environnement » Action citoyenne
 » Écoconduite : des petits gestes qui comptent!

Écoconduite : des petits gestes qui comptent!

Selon l’inventaire des émissions de GES, effectué par la Ville de Saint-Bruno en 2014, 93 % des gaz à effet de serre émis sur le territoire de Saint-Bruno en 2009, proviendraient du secteur du transport. Le bilan fait état d’une quantité annuelle de plus de 85 000 tonnes équivalent CO2. Rappelons que les gaz à effet de serre ont un impact important sur les changements climatiques.  

L’écoconduite se traduit par des habitudes de conduite écoénergétiques et responsables. La consommation de carburant de votre véhicule, ses émissions de gaz à effet de serre et l’usure de certaines de ses pièces sont directement influencées par vos habitudes de conduite.

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville vous propose six techniques d’écoconduite faciles qui pourraient vous permettre d’économiser annuellement plusieurs centaines de dollars en carburant et empêcher l’émission inutile de plus d’un millier de kilogrammes de CO2 dans l’air.

Adopter ces techniques, c’est réduire votre empreinte écologique et faire votre part pour ralentir les changements climatiques, tout en étant plus sécuritaire!

1. Couper le moteur à l’arrêt 

Couper le moteur à l’arrêt La marche au ralenti, c’est l’action de laisser tourner le moteur d’un véhicule lorsque celui-ci n’est pas en mouvement. Ceci a pour effet d’augmenter la consommation d’essence et la production de gaz à effet de serre.

Le 14 mars 2016, le conseil municipal a adopté un règlement interdisant la marche des moteurs au ralenti à Saint-Bruno-de-Montarville. Il est maintenant prohibé de laisser tourner le moteur de son véhicule à l’arrêt pendant plus de trois minutes par période de 60 minutes, sauf si vous êtes dans la circulation, sous peine d’amendes allant de 50 $ à 300 $.

Consulter le règlement 2016-2 visant à régir la marche au ralenti des véhicules à moteur.

Panneaux Ici, on coupe son moteur

Exemples de situations où la marche au ralenti doit être évitée :

  • lors du passage d’un train;
  • lors de l’attente d’un passager;
  • au service au volant d’un restaurant;
  • lors de courses rapides au dépanneur;
  • pour réchauffer l’habitacle du véhicule en hiver (voir le conseil suivant) ou le rafraîchir en été.

2. En hiver, s’adapterecoconduite_hiver.png

En hiver, il faut constamment adapter ses habitudes de conduite. Surtout qu’en cette saison, l’état parfois enneigé ou glacé de la chaussée est déjà responsable d’une certaine augmentation de consommation de carburant.

Voici quelques exemples de bons comportements à adopter :

  • Déneigez et déglacez complètement votre véhicule après une intempérie. Vous lui permettrez non seulement de retrouver tout son aérodynamisme, mais aussi son poids initial, ce qui aura un impact positif sur sa consommation de carburant. De plus, c’est un aspect important pour votre visibilité et la sécurité routière des autres automobilistes.
     
  • Roulez pour réchauffer le moteur de votre véhicule, ainsi que son habitacle. Contrairement à la croyance populaire, laisser tourner le moteur à l’arrêt avant de prendre la route n’est pas une bonne manière de le réchauffer. La meilleure méthode est de rouler, doucement pour les premiers kilomètres, après avoir laissé tourner le moteur seulement 30 secondes pour permettre à l’huile de le lubrifier.
     
  • Utiliser un chauffe-moteur permet de réduire l’impact des démarrages à froid. Une minuterie vous permettra de programmer son allumage au maximum trois heures avant votre départ. Le moteur démarrera plus efficacement et l’habitacle se réchauffera plus rapidement. Ceci permet de limiter l’émission de polluants nocifs et, bien entendu, d’économiser du carburant sur les premiers kilomètres.

3. Accélérer doucement Accélérer doucement

En ville, près de la moitié du carburant consommé par votre véhicule sert à le faire accélérer. C’est pourquoi adopter des habitudes d’accélération modérées peut vous permettre d’économiser jusqu’à 15 % de carburant.

Voici quelques conseils pour optimiser vos accélérations :

  • Comptez 5 secondes avant d’atteindre les 20 km/h,
  • Imaginez qu’une tasse de café presque pleine sans couvercle se trouve sur votre tableau de bord et que vous ne voulez pas la renverser,
  • Pour une voiture manuelle, il est recommandé de changer de vitesse entre 2 000 et 2 500 tours par minute et d’appuyer modérément sur l’accélérateur.

4. Rouler à une vitesse constante économiqueRouler à une vitesse constante économique

Les variations fréquentes de vitesse augmentent considérablement  la consommation de carburant de votre véhicule. Par exemple, une étude a démontré qu’une variation de vitesse de l’ordre de 10 km/h fait augmenter la consommation de carburant de 20 % si elle se produit à toutes les 18 secondes et de 48 % à toutes les 12 secondes. De plus, lorsque l’on roule au-dessus de 90 km/h, chaque tranche additionnelle de 10 km/h augmente la consommation de 10 %.

Voici quelques conseils :

  • Lorsque possible, utilisez le régulateur de vitesse,
  • En terrain montagneux, soyez encore plus efficace que le régulateur de vitesse en laissant votre vitesse diminuer en montant et prenant de l’élan en descendant.

5. Anticiper la circulationAnticiper la circulation

Anticiper la circulation a comme conséquence principale de diminuer les risques pour la sécurité associés aux freinages brusques et aux accélérations rapides. Cette bonne pratique est également bénéfique pour le porte-monnaie et pour l’environnement, puisqu’elle contribue à réduire la consommation de carburant du véhicule.

Voici quelques astuces à mettre en pratique :

  • Laissez beaucoup d’espace entre le véhicule qui vous précède et le vôtre,
  • Prévoyez vos manœuvres longtemps d’avance,
  • Plutôt que de constamment immobiliser votre véhicule à quelques pieds du véhicule précédent, garder un peu de vitesse (ne serait-ce que quelques km/h) et évitez d’immobiliser complètement votre véhicule, lorsque la circulation le permet. Ceci ne signifie pas d’enfreindre la loi en ne faisant pas les arrêts obligatoires,
  • Diminuez votre vitesse de croisière par mauvais temps et dans les zones de construction.

6. Relâcher l’accélérateur pour ralentirRelâcher l’accélérateur pour ralentir

Saviez-vous que la plupart des véhicules récents sont dotés de systèmes d’alimentation qui coupent automatiquement l’alimentation du moteur en carburant dès que l’on relâche l’accélérateur? Ceci signifie que dans ce mode, le véhicule fonctionne en roue libre et ne consomme aucun carburant. Le système rétablit automatiquement l’alimentation en carburant lorsque la vitesse du moteur descend en bas d’un certain nombre de tours par minute. 

Il est donc suggéré de relâcher l’accélérateur d’avance pour ralentir avant de solliciter les freins. Ceci permet également de réduire l’usure des pneus et des freins, et donc, les coûts d’entretien et de réparation.

Des liens utiles

Gouvernement fédéral : 5 techniques de conduite écoénergétique

Gouvernement provincial : Écomobile

Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique : L’automobiliste astucieux

Outil de recherche pour les cotes de consommation de carburant – véhicules traditionnels, de Ressources naturelles Canada

 
 
 
d l m m j v s
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
Actualités
Jeudi 06 juillet 2017
Remboursement de 1,2 M$ de la dette Au cours de la séance du conseil tenue le 3 juillet dernier, le conseil municipal a autorisé l’utilisation de 1 200 000 $ de sa réserve pour le remboursement de...
Événements
Mercredi 26 juillet 2017

Au centre d'exposition du Vieux Presbytère

bouton_decouverte-patrimoine-culture.png

L'Infolettre

Info-travaux

image_bouton_colonne_droite_fleurons2016.png

Visiter Saint-Bruno